Dans le cadre du Printemps des Poètes 2021 les Gens de Plume présentent leurs poèmes sur le thème « Le Désir ».


 

Que sont vos Désirs devenus ?

Si vous avez tendance à vous sacrifier ou à étouffer vos Désirs pour satisfaire ceux des autres vous souffrez de ce que l’on appelle le complexe de Cendrillon.

Ayez donc l’audace de vivre, de ne plus vous laisser dicter votre destin, de réaliser vos souhaits, vos Désirs

Quels sont vos Désirs ?

Interrogez-vous . . . et racontez-moi.

Colette Laville-Dereau

COMMENTAIRES ICI(1)


 

Le Jardin aux Mille Désirs

Il était un chemin

Semé de roses

Qui mène au Jardin des Désirs

Ici un parterre de Joie

Là une jardinière de Bonheur

Sous des perles de Sourires

Plus loin un buisson d’Espoir

D’où s’échappent les trilles des oiseaux

Et moi je t’attends sous la tonnelle

Là où le parfum des roses

Se mêlent à celui du lilas

Dans ce jardin aux mille Désirs

Colette Laville-Dereau

COMMENTAIRES ICI(2)


 

 

Acrostiche

D ouce et durable avec toi, la vie ?

E lle sera source de désir éternel ?

S ûrement, me dit-elle .

I l faut m’écouter et croire en moi

R assure-moi, espère en moi …

O.Breizh

COMMENTAIRES ICI(2)


 

Désir

Rien que ton cœur brûlant
Rien d’autre
Dans le jour qui fuit
Plus de bruit
Même l’oiseau s’est endormi
A l’horizon,l’orange se mêle au gris
Je m’enivre du parfums des roses
Je t’attends et je n’ose
Tisser ses fils de soie
D’un désir grandissant
De toi
Et de ton cœur brûlant
Rien d’autre.

Michèle Gavat

COMMENTAIRES ICI(1)


 

 

Ode au Printemps

Et moi, Dame Nature, je suis sous le charme
Du printemps qui doucement me réveille
En me tirant enfin de mon sommeil
Période magique où tout reprend vie
Où l’espoir remplace la mélancolie
A peine sortie de ma léthargie
Moi, Dame Nature, j’ai des envies à l’infini
Excitée comme une jeune mariée
Il est temps que je me fasse une beauté
Dans ma tête, des tas d’idées fourmillent
Je veux que le soleil me déshabille
Qu’il m’enlève ce grand manteau blanc
Qui n’amuse plus les petits ni les grands
L’hiver a décidé pour moi trop longtemps
Aujourd’hui, pour honorer le printemps
Je veux une robe pleine de couleurs
Parsemée de fleurs aux mille senteurs
Je veux que les arbres retrouvent leurs belles chevelures vertes
Pour que les oiseaux reviennent y chanter à tue-tête
Je veux que le vent joue gentiment avec les jupes des filles
Afin que les yeux coquins des garçons s’écarquillent
Je veux que le soleil au pouvoir magique
Efface toutes les pensées nostalgiques
Qu’il répande sans compter ses éclats d’or
Pour réchauffer les cœurs et les corps
Et si parfois le ciel verse quelques larmes
Moi, Dame Nature, je n’en ferai pas un drame
Je les boirai, m’en abreuverai
Avec avidité, jusqu’à la satiété
Car elles sont source de vie
Et patiemment, j’attendrai l’éclaicie
J’aime cette saison pleine de promesses
Et il faut que je vous le confesse
Moi, Dame Nature, j’ai un secret à vous révéler
Je voudrais que le printemps dure toute l’année.

Michèle Massé

 

COMMENTAIRES ICI(1)


 

Suis-je belle ?

Suis-je belle ?…je ne sais pas
Je vis, je me brûle
Prenant mon plaisir ici ou là

Mon sein de neige
Est fait pour inspirer un poète
Mes yeux de jais
Pour consumer ses jours
Ma cuisse gironde
Pour assouvir ses sens
Mes baisers
Sont plus chauds que braise

O longs désirs brûlants
Jours de promesses
Nuit d’ivresse …

Quel doux passe-temps
Que celui d’aimer …
Suis-je belle ?

Colette Laville-Dereau

COMMENTAIRES ICI


 

Désir

Sous ta jupe légère, de longs bas de soie,
Tissage précieux de fils d’Ariane.
Sous ta voilette, ton regard se noie,
Féminité, j’ignore tes arcanes.

Que souhaitent ta gracieuse silhouette,
Ta main blanche agitant l’éventail,
Ta moue adolescente qui guette
L’intérêt au milieu du sérail ?

Je m’approche de toi et t’invite.
Mon désir est là au creux de moi.
Viens ! Viens ! Quittons ce lieu au plus vite.
Nous allons partager nos émois.

Bambou

COMMENTAIRES ICI


 

Acrostiche

Des
Étoiles
Scintillent au dessus des
Iris de couleur jaunes, qui
Regardent cette nuit étoilée

Catherine Soude

COMMENTAIRES ICI


 

Conjugaison du verbe désirer

Je désire voyager sur Mars
Tu désires être un poisson
Il désire être dans un film
Nous désirons voyager avec le vent
Vous désirez être une pluche
Elles désirent être sur la plage
et Moi je désire regarder les fleurs.

Marc Soude

COMMENTAIRES ICI


 

Magie du Printemps

Printemps, tu as tenu tes promesses
Toute la nature est en liesse
Saison magique où tout semble possible
Même atteindre l’inaccessible
Sourire à la vie
Faire des folies
Magie du printemps
Faire fi des pourquoi des comment
Réveiller mon corps trop longtemps en sommeil
Rêver d’un voyage au pays des merveilles
Sentir mon cœur s’emballer
Courir, sauter, virevolter
Pieds nus sur un tapis de fleurs
Sans retenue, sans pudeur
Goûter au fruit défendu
Jeter sur toi mon dévolu
T’entraîner en improvisant une folle danse
Le chant des oiseaux nous donnant la cadence
Puis épuisés, étourdis, les joues en feu
S’allonger en fermant les yeux
Et, magie du printemps
Conjuguer le verbe aimer au présent
Sentir tes mains se promener sur mon corps
Apprécier ces instants sans remords
Me laisser aller à ces doux préliminaires
Atteindre le ciel, ne plus toucher terre
Puis revenir doucement à la réalité
Se regarder un peu gênés
Les yeux remplis de tendresse
Et se dire que le printemps a bien tenu ses promesses .

Michèle Massé

COMMENTAIRES ICI(1)


 

La plus magnifique des roses

Il était une fois, un homme qui était horticulteur. Il possédait de nombreuses serres où il entretenait des fleurs de toutes sortes et de toutes les couleurs. Il était renommé dans tout le pays pour ses talents et sa passion mais son succès ne le satisfaisait pas.

Il nourrissait un désir secret, celui de créer une rose différente et plus magnifique encore que toutes les autres roses.

Durant deux décennies, il a greffé des milliers de rejets de toutes les espèces et de toutes les variantes sans résultat. Il désirait réaliser son rêve plus que tout au monde, c’était une obsession.

Il a passé des nuits blanches à concocter des alliages et à marier des greffons puis il a enfin reçu la récompense de son obstination. Un matin,…LIRE LA SUITE

Viviane Auveiler

COMMENTAIRES ICI(1)


 

Amusement Poétique

Ceci est un amusement poétique à la manière de George Sand et Alfred de Musset. Lire les premiers mots de chaque phrase pour connaître la signification exacte de ce texte.

Sens cet émoi que
Tu provoques en moi
Ce que je n’ose appeler
Désir pour ne pas te choquer
Que tu ne m’éprennes pas sur les sentiments que
J’ai pour toi. Ce n’est pas que
Pour ton corps. Mais tout m’attire vers
Toi. Je t’en supplie : aime-moi.

Réponse

Que je te dise et te redise que
Nenni et pour que tu comprennes mieux je vais te dire
Fiche le camp loin de
Moi et qu’enfin j’ai
La tranquillité et la
Paix pour oublier ton soi-disant Désir.

Colette Laville-Dereau

COMMENTAIRES ICI


 

Mirage

Les cinq lettres qui créent le mot
D E S I R
vibrent dans l’air torride, langoureuses, lascives.
Il fait chaud, très chaud, trop chaud. L’émoi coule brûlant dans les veines, des vapeurs explosives submergent les pensées.
Et les cinq lettres s’enflamment brusquement, ondulant de plaisir dans un festival diabolique d’or et d’écarlate. Le S, serpent libidineux, enlace furieusement le I dont le point vient se fondre avec l’accent du E dans une étreinte passionnée. Le D se tord voluptueusement dans le brasier pendant que le R se dresse ivre d’érotisme .
Les flammes d’une suprême beauté s’éteignent brutalement. Lentement, les squelettes fripés des cinq lettres glissent sur le sol et se rangent dans un ordre nouveau
R I D E S
Il fait soudain vieux, très vieux, trop vieux. L’émotion se fige dans les veines, le mirage des illusions s’efface des pensées. Le désir s’éteint toujours comme un feu de … lettres.

Gudule

COMMENTAIRES ICI


 

La Roue du Désir

Le désir, il n’existe qu’en devenir,
Si assouvi, il perd sa dénomination
Il sera alors plaisir, joie …ou déception
Mais, aussitôt parti, un autre doit ressurgir

Comme un timide soupir, ou une noble aspiration,
Comme un rêve inaccessible, ou un voeu bienveillant,
Gare au plaisir effréné, ravageur comme l’ouragan
Qui fera crouler les remparts de la raison.

Moteur de nos envies, il nous mène tambour battant,
Vers notre étoile guide, ou un carrousel d’illusions
Et le désir d’amour, sa plus sublime expression
Fait jaillir la vie de l’étreinte des amants.

Margaux

COMMENTAIRES ICI(1)


 

Désir

Je vois dans tes yeux qui scintillent
Surtout quand je parle d’amour
Briller de nombreuses étoiles,
Parées de leurs belles couleurs.
Chaque fois que j’ouvre mon cœur
Te voyant rougir de plaisir
Je ressens en moi un espoir
Qui pourrait combler tous mes vœux
D’oublier tous les artifices
Pour atteindre le vrai désir.

Bernard Lutcran

COMMENTAIRES ICI


 

C’est quoi le désir?

Qui parle de désir
Que veut-il dire ?
Qui peut souhaiter réaliser son désir ?
Est-ce que les Hommes arrivent seul au désir ?
Les animaux s’en mêlent, trouvant qu’ils ne sont pas consultés sur cette enquête en faisant un vacarme.
Un grand bruit de feuilles et d’herbe proteste vivement qu’elles ne sont pas consultées.
Dans le ciel, un nuage d’oiseaux et de volants cache le soleil, tous pour parler du désir.
C’en est de trop, trop pour le crayon et le papier, tous les deux se mettent en grève, pas d’histoire sur le désir.

Catherine Soude

COMMENTAIRES ICI


 

Mirage, deuxième version

La route est interminable dans ce paysage désertique. Il fait chaud, très chaud, trop chaud. Dans l’air qui tremble comme l’eau du lac sous la brise apparaît soudain à l’horizon une pancarte. Les lettres dansent, s’estompent, s’effacent parfois pour revenir en changeant de place. Tout vibre, tout tangue à l’horizon.

Que lis-je ? D E S I R ? Oui, non, peut-être, certainement, à coup sûr.

Je m’élance : désir de rencontres, désir d’aventures, désir tout court… Mon coeur et mon esprit m’emportent plus vite que mes jambes.

Un coup de vent venu de nulle part dissipe soudain la brume estivale. Je peux lire les grandes lettres de la pancarte :

R I D E S et peu à peu les petites. Ce n’est qu’un panneau publicitaire pour une crème anti-rides.

Mirage ! Mirage ! Mirage !

Gudule

COMMENTAIRES ICI


 

Parade royale

Catherine Soude

COMMENTAIRES ICI