Quelle soirée ! Le chat de Madame Huant a failli être transformé en grenouille, puis en chair à pâté sous les crocs d’Adolf et sa dulcinée a disparu dans les airs. Maintenant, Minette, statue du commandeur, foudroie du regard notre Don Juan de pacotille et d’étranges silhouettes semblent ramper autour de lui. Courageux, peut-être mais pas trop, il détale comme un lièvre.

Le voici devant le domicile de Madame Huant, il s’engouffre par la chatière, mais qu’est-ce ? Une fumée insupportable le fait suffoquer, les mites se jettent sur lui, et une petite voix s’exclame : Papa , pendant qu’un tout petit être vient ronronner contre lui… Et Madame Huant accourt, elle allume une cigarette en poussant des cris de joie qui lui arrachent une quinte de toux. Il est revenu, comme Mathilde, comme l’enfant prodigue, comme… C’en est trop, beaucoup trop. Notre chat se réfugie sur le buffet, toutes griffes sorties.

Et madame Huant exprime son bonheur, elle a bien souffert de son absence … ET elle a adopté Pupuce, cet adorable chaton, ET maintenant ils seront deux à être câlinés, chouchoutés, embrassés etc .. . ET la petite voix devient stridente : Papa, Papa.

ET cette odeur âcre de tabac ! Eh oui, le tabac protège du coronavirus, paraît-il. Nos dirigeants si perspicaces ont d’ailleurs inscrit le tabac dès le début du confinement comme produit de première nécessité. Et ils ne se trompent jamais, comme nous le savons aussi.

Non, non, non, et encore non…

La chatière est restée ouverte ; en trois bonds, le chat de Madame Huant se retrouve dehors . Les premiers frissons de l’aube tremblent à l’horizon quand il voit soudain deux silhouettes trafiquant dans l’ombre. Quelle surprise quand il reconnaît le Père Lafleur, le bouquiniste bien connu, un grand amateur de livres rares, un rat de bibliothèque et un grand ami des chats. Que fait donc cet homme respectable dans la rue? Quel délit commet-il ? Il sort de son manteau avec d’énormes précautions un exemplaire original des Confessions de Saint-Augustin qu’il vient d’échanger avec les Pensées de Pascal dans une édition annotée par l’auteur lui-même. Eh oui, Les bibliothécaires ont mis tous les livres au repos, les bouquinistes ont rangé leurs étals et fermé leurs boutiques, les librairies ont baissé le rideau, et le confinement interdit les échanges non essentiels entre humains. C’est ainsi que notre vieil homme est devenu un délinquant nocturne pour assouvir sa passion des livres rares.

Il va partir la nuit prochaine. Il aimerait bien emmener avec lui le chat de Madame Huant, ce fugueur invétéré qui a encore tant à apprendre; il lui ferait connaître la magie d’un monde libre, il ouvrirait son esprit au monde de la culture…

Devenir le chat du Père Lafleur, pourquoi pas ? Du moins pour un certain temps.

Le départ se passera à la faveur d’un bal masqué au Parc Pouille, des passeurs viendront les chercher pour les conduire à la frontière avec d’autres migrants.

Écrit par Gudule

Suite => Épisode 23

Tous les épisodes du « Chat de Madame Huant » ICI

COMMENTAIRES ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *