Le chat de Madame Huant ne comprend plus sa maîtresse. Durant toute la semaine, elle a accumulé et empilé des boîtes et des boîtes, et un ensemble hétéroclite de provisions dans son salon. Le spectacle qu’elle offre lorsqu’elle regarde son émission favorite, coincée entre un monceau de paquets de pâtes et des colonnes de papier hygiénique afflige notre pauvre chat si sensible à l’esthétique des lieux et au bien-être de sa maîtresse.

 Curieux et futé de nature, il essaie de comprendre la raison de ce comportement. Il serait question d’un virus, notion qui lui paraît moins inquiétante que ce qu’il a cru entendre : « c*****d » de virus.  Le terme a une consonance triviale. Qu’arrive-t-il à Madame Huant dont le vocabulaire est toujours élégant et choisi avec soin ? Notre chat a déjà entendu ce terme échangé entre deux automobilistes qui s’étaient ensuite empoignés avec vigueur. En enquêteur subtil et avisé, il fait le rapprochement, ou du moins essaie de le faire. Un c*****d doit être une personne agressive. Quelqu’un menace peut-être Madame Huant ; les boîtes qu’elle a accumulées, oui, ce sont des armes pour se défendre, si les six verrous de sa porte ne s’avèrent pas suffisants pour la protéger et, retranchée derrière les rouleaux et les paquets, elle peut ainsi lutter contre l’ennemi, imitant les valeureux combattants de la guerre 14-18.

Bercé par cette image héroïque de Madame Huant, il s’endort du sommeil du juste..

Dans un prochain épisode…… Chut…..

Écrit par : Gudule

Suite : Épisode 2

2 commentaires

  1. Auteur

    Réponse de Bernadette B. à Gudule :

    « Ah Gudule, viens m’embrasser, et je te donnerai »…🎵
    un masque de protection,
    du gel hydroalcoolique,
    une attestation de déplacement dérogatoire…

    En attendant l’épisode 2

    Signé Boris

    1. Ah Boris, quelle tentation ! venir dans tes bras pour recevoir ces présents aussi précieux que l’encens et la myrrhe de nos anciens. Mais je pars en week-end dans ma salle de bain. Rassure-toi : je n’oublie ni le gel pour cheveux , ni le masque de plongée.
      Gudule, libre et aussi indépendante que le chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *