Pendant que notre chat se morfond, les deux adolescents que nous avons croisés il y a quelques jours poursuivent leur bonne action dans la ville, ils descellent tous les panneaux d’interdiction de stationner, de sens interdit, de limitation de vitesse qui ne servent plus à rien puisque les rues sont vides. Parallèlement, ils reprennent leurs bonnes vieilles habitudes en rôdant dans la ville à la recherche de quelque chose d’inintéressant à faire.

Ils aperçoivent Madame Huant qui revient du supermarché, à peine remise de la crise de foie provoquée par les yaourts périmés. Qu’elle est jaune ! se disent-ils. Ils lisent son nom sur la boîte à lettres : Anne Huant., Huant Anne… Wuhan… Elle est chinoise ! C’est elle qui a apporté le virus dans la ville. Un président à cheveux jaunes a bien souligné la responsabilité des Chinois, il ne se trompe jamais.

Ils vont participer à la chasse aux sorcières avec leurs maigres moyens. Rappelons que les grands bûchers si efficaces au Moyen-âge sont passés de mode et que le couvre-feu interdit les feux de joie la nuit. A la nuit tombante, ils décident de faire peur à Madame Huant en frappant violemment à la porte. La vieille serrure cède, la porte libère un escadron de mites qui aveugle les galopins, ils fuient à la vitesse de l’éclair en se frottant les yeux. Vous le savez : les mites, c’est tout petit, mais c’est farineux et ça brûle les yeux.

Le chat terrorisé devant la porte ouverte entend alors sa maîtresse. Ah ! Tu as réussi à ouvrir la porte, sale bête ! Eh bien sors !

Notre chat sait ce qui l’attend s‘il revient à la maison : la baignoire, le shampoing à la rose, la solution au pastis.

Il erre un peu, rencontre Minette. Ah ! Il est beau avec sa tête de canard et son parfum de courtisane. Et elle l’a bien vu l’autre jour, minaudant devant une petite sans intérêt qui se roulait sans vergogne devant lui.

Et elle, Minette, ne passe-elle pas tout son temps avec la bande à Francis ? Ne ferme-il pas les yeux à propos de ses activités sur les trottoirs de la ville ?

Querelle de vieux couple entre deux êtres incapables de s’entendre… mais tout aussi incapables de vivre l’un sans l’autre.

 Et notre chat s’en va… Minette… Hulotte… Liberté…. Il s’éloigne..

 Et on ne le voit plus…

Écrit par Gudule

Suite => Épisode 16

COMMENTAIRES ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *