Hulotte sort d’un rêve? réfléchit, ne comprend pas.

Ces instants pleins comme une lune, un bonheur à portée de main, elle les a vécus. Puis ce molosse, ce perturbateur à maudire, à expédier aux enfers, elle l’a vu. Puis cet envol étrange, une attraction comme celle qui déchaîne les mers et bouscule la gente féminine…

Il lui semblait être enveloppée dans un voile, légère comme une plume (ou comme la mégère apprivoisée) et pourtant, accrochée à une forme et, dans un souffle, ces mots  » je t’aime », une voix chaude qu’elle n’oubliera pas. Hulotte est littéralement bouleversée et cherche à mettre de l’ordre dans ses idées.

Elle se revoit coincée sur l’arbre, Fregull était descendu pour chercher de l’aide, quand cette mystérieuse créature amie de Minette, s’est approchée en disant : « Monte sur mon dos et accroche toi bien ! ». La minute d’après, ils n’étaient pas par terre, mais sur l’arbre à côté dans une branche encore plus haute qu’avant. Quelques sauts plus tard et ils étaient sur le toit du petit kiosque, celui qui est au milieu des parterres des roses.

Il l’a posée sur la toiture et a dit : « Ici c’est le meilleur endroit du parc pour admirer le ciel. Tu vois comme Séléné est majestueuse ce soir ? Mais elle se cache derrière un nuage, car sa beauté pâlit devant la tienne, ma chère Hulotte » Regarde la magnifique nébuleuse avec l’étoile bleue en son milieu. C’est « l’œil du chat ». Oui, nous les chats, nous sommes dans le ciel, n’oublies jamais que nous sommes des animaux sacrés, les égyptiens nous adoraient et à Rome, jusqu’aujourd’hui, tous les chats, même ceux de la rue, sont vénérés comme des rois. Tu es une déesse et une reine.

Mais à présent, il faut que je te laisse partir, rejoindre ton amoureux. Il a de la chance, certainement il est un vrai chat, qui assume ses adresses et maladresses. Moi, pour vivre ma liberté, il faut que je me cache dans l’ombre, que je défende mon territoire grâce à la terreur que j’inspire. Je ne t’accompagne pas, il y a trop de lumière dans les rues. Personne n’osera te molester, car tu es sous ma protection. Et il l’a descendue du toit.

A ce moment-là, la lune est sortie de derrière le nuage. Sa lueur s’est reflétée sur les yeux de Fantôme, comme si l’étoile la plus lumineuse de « l’Oeil du Chat » s’était dédoublée, descendue sur terre et posée sur son museau. Hulotte a pu alors apercevoir ses yeux, qui brillaient de mille feux en la regardant. Ils étaient d’un bleu couleur saphir …comme ceux de Faust !

Mais il avait déjà disparu dans la nuit…A-t-il vraiment dit « Je t’aime » en partant?

Coécrit par Bambou et Margaux

Suite => Épisode 21a

Tous les épisodes du « Chat de Madame Huant » ICI

COMMENTAIRES ICI

Un commentaire

  1. Vous devez bien vous éclater à imaginer ça ensemble ! en tout cas bravo à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *