Ah, les beaux yeux de Faust, que Hulotte a cru reconnaître sur Fantôme, le mystérieux «chat volant». Faust, Fantôme, qui sont-ils ? Quel est le lien qui les unit ? On ouvre une parenthèse pour vous raconter l’histoire de ces drôles de personnages de la saga « Le Chat de Madame Huant ».

La mère de Faust était une très belle chatte sacrée de Birmanie aux yeux bleu saphir, championne de plusieurs concours de beauté féline et cousine avec la chatte de Karl Lagerfeld.

Un bel été, une troupe d’artistes itinérants, avec leurs matous aventuriers et charmeurs, est passée aux alentours du lieu où elle et ses maîtres passaient leurs vacances. Escapades sur les plages désertes au son des vagues de la mer? Balades au clair de la lune avec le parfum de lavande dans l’air? Personne n’a rien vu ! Mais la portée de chatons qu’elle a mise au monde cette année-là, a été un tantinet bizarre : il y avait Faust, bien sûr. Lui, il était le portrait craché de sa mère. Mais les autres, surtout celui qui a été prénommé Francis, avaient des pelages aux couleurs assez inattendues chez les sacrés de Birmanie…

Les chatons grandissaient heureux et tranquilles. Pourtant le vent de l’aventure a soufflé et les 2 frères, Faust et Francis, se sont sauvés et embarqués clandestinement dans un cirque miteux de passage. Ils rêvaient de courir le monde. Les saltimbanques du cirque ont été ravis en découvrant ces 2 adorables fuyards providentiels : ils ont « embauché » Francis pour remplacer le lapin du magicien qui avait été mangé dans une époque de vaches maigres. Faust, à son tour, a été dressé pour faire des acrobaties et du trapèze.

Leurs vies de saltimbanque a été néanmoins riche d’enseignements: Faust a appris à rugir avec le lion, à se battre avec les tigrons… Francis, à son tour, a découvert la subtilité des arômes exotiques avec la chiromancienne, et a fait des stages intensifs au stand de tir.

Un jour, en revenant d’un tour en Belgique,  le cirque est arrivé à Vandoeuvre. Francis a fait la connaissance de Minette et en est tombé éperdument amoureux. Il a décidé alors d’y rester.

Faust a suivi son frère, mais pour une autre raison : il a entendu parler que dans cette ville il y avait des chats mythiques : le chat de Madame Huant qui avait volé la Joconde pour l’offrir à sa maîtresse ; Mouss, le chat noir, roi du domaine du Charmois; Minouche et le Chat Angora, immortalisés sur des magnifiques tableaux; Hulotte, la poétesse dont la beauté était chantée en vers et en prose ! « Excellent, s’est-il dit, voilà un endroit où les gens  savent reconnaître le talent et la noblesse que, nous, les Chats, possédons ! ». À vrai dire, son statut de star du cirque l’avait rendu légèrement mégalo…

Écrit par Margaux

Suite => Épisode 21b

COMMENTAIRES ICI

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *