Fin janvier, le groupe d’amateurs de sculpture de l’AAAHV s’est réuni comme tous les trimestres à la Ferme du Charmois pour une journée créative sous l’orientation de l’artiste Marie-France Vestier, sociétaire des Artistes Lorrains, qui anime bénévolement cet atelier .

Comme d’habitude, l’ambiance est convivial… on arrive chargé… déjà avec les mets et les desserts qui seront partagés au repas du midi. Et surtout avec les pains d’argile pour le modelage, des blocs de stéatite roses, blancs, bleus, verts…ou encore du béton cellulaire ou du bois, pour la sculpture.

Les scies, les rifloirs, les râpes, les mirettes, les gradines sortent des sacs et s’étalent sur la table. Les sculpteurs étudient leurs pierres , les regardent de tous les côtés pour trouver le meilleur angle d’attaque pour faire sortir de ces blocs de matière inanimée des idées, leur donner vie, matérialiser un bout de leurs univers. On échange des avis, on écoute les conseils de Marie-France et c’est parti !  Les éclats de pierre sautent, la poussière monte, parfois la pierre résiste, il faut transpirer pour la dominer. Un projet qui change en cours de route par ci, un ouvrage qui se brise  par là, prouvent que la pierre a toujours le dernier mot…Pour ceux qui travaillent l’argile, celle-ci a également ses caprices : trop mouillée ou trop sèche, l’ouvrage s’affaisse ou craquelle, la patience est de mise pour respecter le « timing » et intervenir au bon moment.

Mais à la fin de la journée l’atelier est rempli d’animaux réels et imaginaires, des êtres à plusieurs têtes, des voiliers, des conques, des femmes à la tête de souris, enfin de tout que l’imagination débridée des créateurs a pu concevoir.

Une petite dose de champagne pour clore la journée, le nettoyage de l’atelier et on part les bras fatigués mais l’esprit comblé. Vivement la prochaine séance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *